Emigration clandestine: La police brise le rêve d’une vie meilleure des candidats à Malika

Les morts de l’émigration clandestine n’ont pas déteint sur l’ambition des jeunes en quête d’une vie meilleure de se rendre en  Europe par la mer malgré tous les risques. L’émigration clandestine est en vogue.  « Barça ou Barsax » («Aller à Barcelone ou mourir»), est en reflux depuis quelques mois au Sénégal. Face aux vagues de départs, les policiers sont sur le qui-vive. Les éléments du commissariat de Malika ont brisé le rêve d’une centaine de candidats à l’émigration irrégulière. Selon des sources de Seneweb, les policiers ont déjoué une tentative d’embarcation dans la nuit du dimanche au lundi.
 
Tout est parti lorsque les limiers ont reçu un renseignement relatif  à la présence d’une centaine de jeunes à la plage située entre Malika et APIX qui s’apprêtaient  à embarquer dans une pirogue.
 
La planque mise en place a permis de surprendre ces candidats. Ayant senti la présence de policiers, ces derniers se sont dispersés dans la nature. Mais trois d’entre eux dont une dame ont été interpellés dans un premier temps.
 
Suite à une course-poursuite nocturne, 25 autres candidats ont été appréhendés par les policiers.
 
Interrogés dans les locaux de la police de Malika, les 27 candidats ont avoué qu’ils ont versé chacun, la somme de 300 000 F Cfa aux deux organisateurs de ce voyage pour rallier l’Espagne.
 
Tout ce beau monde a été placé en garde-à-vue pour nécessité d’enquête selon des sources de Seneweb. Les éléments du commissariat de Malika sont à pied d’œuvre pour neutraliser les convoyeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Magal et inondations: Cheikh Abdou Bara Dolly prône un programme spécial pour l’assainissement
Next post Mandat de dépôt: El Hadji Malick Ndiaye édifié ce mardi