Distribution et qualité de l’eau, gestion des réseaux, facturation… : La Sen’eau et les journalistes sans langue de bois

L’alimentation en eau potable, la qualité de l’eau, la production et la distribution pour une performance continuelle, la gestion des réseaux, le traitement des réclamations clients, entre autres, sont au cœur des préoccupations de la Sen’eau (eau du Sénégal). En effet, depuis sa prise de service en janvier 2020, la société chargée de l’exploitation et de la distribution de l’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine du Sénégal ne ménage aucun effort pour assurer ses missions. Ce, malgré la forte croissance démographique et l’intensification des activités dans les villes. Et pour en donner une idée claire à ses clients, la Direction générale de Sen’eau a organisé une journée de rencontre avec la presse.

 
Mise en place d’un centre de surveillance de l’état de la production d’eau, la desserte et les réclamations des clients
 
Au cours de cette journée, qui s’est tenue ce mercredi 21 décembre 2022, à son siège à Dakar, les journalistes ont eu droit à une visite guidée du centre de télégestion aussi appelé centre Visio 360°. Ici, la Directrice générale de Sen’eau, Madame Jany Arnal, et son équipe, en présence du Président du Conseil d’Administration (PCA) de Sen’eau, Monsieur Pape Gorgui Ndong, ont expliqué l’importance du centre, qui est une innovation au cœur du dispositif de production d’eau potable et de gestion du réseau et dont l’objectif est de satisfaire le client.
En effet, selon le responsable dudit centre, Ibrahima Sarr, le centre Visio permet, à tout instant, de savoir l’état de la production d’eau, la desserte et comment les réclamations des clients sont prises en charge par les équipes de Sen’eau. Il est divisé en deux (02) parties, à savoir : la partie supervision et la partie ordonnancement. La partie supervision a paramétré tout le réseau, de l’usine de Gnith, KMS1, 2 et 3 jusqu’à Dakar. Ici, toutes les informations sont reçues en temps réel par les superviseurs. Elle permet également de calculer le niveau de la consommation courante.
 
L’autre partie, quant à elle, permet de planifier toutes les demandes et les réclamations des clients ainsi que les équipes qui sont chargées d’intervenir.
 
Sen’eau a relevé le défi de l’eau au Sénégal
 
Après la visite de cet important logiciel d’observation et d’actions développé par Sen’eau, la Directrice générale et ses collaborateurs ont, tour à tour, présenté les activités de la société et ses réalisations depuis le démarrage de son contrat avec le Sénégal, non sans mentionner les projets futurs. Selon Mme Arnal, dès sa prise de service, le premier défi du fermier a été de faire face au déficit structurel de production d’eau potable dans le pays. Un enjeu majeur auquel la société a su répondre avant même la mise en service de la troisième usine de production et de traitement d’eau potable de Keur Momar Sarr (KMS3). Ce, au travers d’un programme ambitieux d’apport d’eau supplémentaire dénommé « Travaux de la pointe ». Il s’agit ici, d’un programme de régénération des forages qui a permis d’injecter dans le réseau 47 000 m3 d’eau de plus par jour.
 
98% des Dakarois sont désormais alimentés 24h/24
 
En 2022, plus de 225 millions de mètres cubes ont été distribués, soit plus de 12,5 millions de mètres cubes de plus qu’en 2021. Un niveau qui, selon la patronne de Sen’eau, n’avait jamais été atteint car mettant fin au manque d’eau dans des quartiers des journées entières. Au total, 393 sur 403 quartiers, suivis dans le cadre d’une « enquête de satisfaction », sont actuellement alimentés en continu. Et ces résultats ont été possible grâce « à la prise en main efficace » des nouvelles installations mises en services par l’Etat du Sénégal à travers la Sones ; « l’ingénierie » de Sen’eau qui a permis de distribuer l’eau produite par KMS3 (100 000 mètres cube/jour pour la première phase) dans tous les quartiers de Dakar et sa banlieue ; à un niveau de disponibilité des usines de 98,8% ; et enfin, au programme d’entretien et de régénération des forages qui ont permis d’accroître la production de 9 000 mètres cube/jour. 
 
Le défi de la qualité relevé
 
Après ces différentes présentations sur les réalisations, le PCA et la Directrice générale de Sen’eau ainsi que les directeurs concernés, se sont tous mis à la disposition de la presse pour répondre, sans langue de bois, à toutes les questions soulevées, notamment, le manque d’eau potable dans certains quartiers de Dakar, la qualité de l’eau, la cherté des factures. Par rapport à la qualité de l’eau produite, la société dit avoir relevé le défi en mettant en place une méthodologie de surveillance continue de la qualité de l’eau qui obéit aux normes édictées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). En effet, selon M. Richard Kinkpe, directeur territorial des opérations de Sen’eau, tous les ans, 15 000 échantillons d’eau sont prélevés et analysés. A l’en croire, les taux de conformité bactériologique et physico-chimique ont atteint respectivement 98,8% et 99,7% en 2022. 
 
Il renseigne que Sen’eau a doté la zone Sud du pays d’un laboratoire mobile grâce auquel les temps de transport d’échantillons, auparavant très longs, entre Ziguinchor et le laboratoire central basé à Dakar ont été considérablement réduits, rendant totalement autonome cette région pour la surveillance de la qualité de l’eau.

Le Président du conseil d’administration (PCA) de Sen’eau, pour sa part, est revenu de façon détaillée sur le contrôle et la mainmise de l’Etat du Sénégal (Sones). Avant de se réjouir de la tenue de cette journée de rencontre avec la presse, qui s’est achevée par la visite de l’usine des eaux du point B.
 
63% des clients sont satisfaits des services de Sen’eau
 
Après ces différentes réalisations en 3 ans de service seulement, la direction générale de Sen’eau a jugé nécessaire de mener une enquête de satisfaction client. L’enquête a été réalisée par l’institut BDA en septembre 2022 sur l’ensemble du périmètre national. Avec comme méthodologie l’interview au domicile, l’enquête a révélé que 63% des clients sont satisfaits des services de Sen’eau sur les 2 342 clients interrogés. En effet, selon Benjamin Masmondet, expert clientèle de Sen’eau, 83% des clients apprécient la pression de l’eau ; 70% la qualité de l’eau ; 67% estiment que la disponibilité de l’eau s’est améliorée depuis l’arrivée de Sen’eau ; entre autres.
 
Par contre, 68% des clients dénoncent la cherté des factures ; 75% estiment que la Sen’eau devrait réduire le temps d’attente en agence et 45% déclarent ne pas être suffisamment informés des perturbations dans la distribution de l’eau.
 
L’enquête a également révélé que 83% des clients interrogés boivent l’eau du robinet et 62% payent leur d’eau via un opérateur de paiement.
 
Sen’eau, une société avec un actionnariat quadripartite
 
A rappeler qu’avec ses 1200 collaborateurs, Sen’eau est la société sénégalaise chargée de la production et la distribution de l’eau au Sénégal, depuis le 1er janvier 2022. Son actionnariat est quadripartite, à savoir : Suez 45% ; salariés du secteur 11% ; Etat du Sénégal (via Fonsis) 24% ; et enfin, partenaires du secteur 24%. Depuis sa prise de service, elle exploite 11 régions péri-urbaines ; 17 800 kilomètres de réseau ; 6 usines de traitement d’eau de surface ; 9 usines de traitement d’eau souterraine et 212 forages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post [Retro 2022] Seynabou Ka Diallo, Ndeye Diop et Kiné Gaye, le Sénégal bascule dans l’horreur
Next post Rapport de la Cour des comptes : Mansour Faye va contre-attaquer si…