Diouf Sarr aux femmes leaders :  » Je serai très paritaire dans mes choix à la mairie de Dakar »

Diouf Sarr aux femmes leaders :  » Je serai très paritaire dans mes choix à la mairie de Dakar »

Spread the love
Le candidat à la mairie de Dakar, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr a été reçu ce jeudi par les femmes leader à travers l’association African woman leadership (AWL).  Une occasion saisie par Abdoulaye Diouf Sarr pour vendre aux femmes le contenu de son programme Dakar Bu Bess. « Quand on a des femmes compétentes, on les accompagne. Nous nous inscrivons dans cette dynamique en tant que maire de la ville de Dakar ». Il s’agira selon lui de « corriger le dysfonctionnement par exemple qui existe actuellement pour ce qui concerne fonds de financement de la mairie dont aucune femme n’a bénéficie jusqu’à présent ».

S’agissant de sa « relation » avec les femmes, il dira:  » Dans le management, la femme joue un rôle très important et j’en ai fait l’expérience avec le ministère de la Santé et de l’action sociale qui a trois directions toutes dirigées par des femmes très loyales, compétentes, et efficaces »

« J’ai une relation toute particulière avec le leadership féminin. Il y a une théorie en management qui considère la loyauté et la compétence comme deux leviers importants et ces qualités sont incarnées par les femmes. « C’est d’ailleurs pour cette raison que je choisi  la femme à compétence égale ».

Et d’ajouter: « quand je parle du leadership des femmes, je m’inspire de ma grand mère qui était vendeuse de poissons au marché Gueule-Tapée et qui a financé avec l’argent de son commerce mes études dans les meilleures universités. Elle a fait de moi ce que je suis devenu aujourd’hui ».  Cette dame, dit le ministre, incarnait le leadership, c’est d’ailleurs elle qui négociait le prix du poisson pour toutes les femmes quand les pêcheurs revenaient de mer.

Pour Abdoulaye Diouf Sarr, les mamans ont des difficultés à donner le petit déjeuner aux enfants chaque matin quand ils vont à l’école. C’est pourquoi « il faut que la mairie soit le premier parent d’élèves et accompagne la prise en charge alimentaire des enfants.  » Je ne parle pas de lait à l’école », précise-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.