DAVID BECKHAM : UN LIVRE REVIENT SUR LES SUPPOSÉES INFIDÉLITÉS DU SPORTIF AU LONG DE SES 25 ANS DE MARIAGE AVEC VICTORIA

Une biographie non autorisée des Beckham revient sur les rumeurs d’infidélité de David Beckham, des infidélités qui auraient commencé dès le début de sa relation avec Victoria, son épouse depuis vingt-cinq ans.
 
Le livre «The House of Beckham – Money, sex, power» de Tom Bower, une biographie non autorisée sulfureuse et peu flatteuse sur le couple qui vient de paraître, revient sur les rumeurs d’infidélité qui courent depuis longtemps (dans les tabloïds) au sujet de David Beckham, énumérant les aventures que l’ancien footballeur aurait eues au cours des vingt-cinq dernières années de son union avec Victoria.
 
Selon ces rumeurs, David Beckham aurait en effet trompé à plusieurs reprises son épouse Victoria, souligne l’écrivain britannique qui liste les supposées infidélités. Selon la presse britannique, l’ouvrage prétendument «explosif» dresse un portrait de Posh et Becks bien moins flatteur que celui du documentaire de Netflix, tout en ne faisant que recycler de vieilles histoires sans apporter des nouvelles preuves.
 
«ILS SONT RESTÉS UNIS POUR SOUTENIR LA MARQUE»
On sait en effet que le couple avait fait face à une tempête lorsqu’une certaine Rebecca Loos avait affirmé qu’elle avait eu une liaison avec David Beckham, mais Victoria avait à l’époque choisit de rester aux côtés de son époux coûte que coûte. 
 
Selon Page Six, Tom Bower affirme que cette posture n’était alors qu’une façade, à savoir que David et Victoria vivaient séparément en 2016, et que David avait, à l’époque, accusé Victoria et son agent de «mener une guerre médiatique» contre lui. 
 
Dans son livre, Tom Bower affirme que leurs relations étaient alors si tendues qu’ils se parlaient à peine et entretenaient seulement une «relation commerciale à distance» : «Même si les Beckham n’ont pas pu cacher leurs vies séparées, ils sont restés unis pour soutenir la marque», a-t-il écrit.
 
VRAIES INFIDÉLITÉS OU RAGÔTS, LA LISTE EST LONGUE
Rebecca Loos était loin d’être la première femme à affirmer avoir eu une aventure avec David Beckham.  La première rumeur d’infidélité à toucher le couple avait frappé peu de temps après le début de leur relation. Victoria était alors en tournée et enceinte de leur premier fils, Brooklyn. Abordant l’incident dans son autobiographie de 2001, «Learning to Fly», Victoria avait rappelé comment elle «avait vu rouge» lorsque son compagnon l’avait appelée pour confier qu’il était accusé d’avoir embrassé une autre femme. Sa réponse à la nouvelle avait été de le frapper au visage lorsqu’ils s’étaient revus physiquement quelques jours plus tard. «Je ne l’avais pas prévu. Je n’avais frappé personne auparavant. C’était juste mon instinct. Je me sentais juste en colère et blessée», avait-elle confié.
 
Finalement, Victoria Beckham avait quand même épousé le sportif quatre mois après la naissance de leur fils Brooklyn, le 4 juillet 1999. Malheureusement, cinq ans après le début de leur union, les Beckham avaient été confrontés à un nouveau scandale lorsque avaient fait surface des rumeurs selon lesquelles la star du foot aurait eu une liaison avec Rebecca Loos… Selon celle qui était l’assistante de David, elle et l’ancien footballeur avaient d’abord couché ensemble après s’être «connectés» lors d’une soirée entre amis. Elle avait en outre affirmé qu’elle et David avaient échangé des sextos jusqu’à deux semaines avant que les détails ne fassent la une des journaux.
 
David Beckham s’était empressé de démentir, mais une autre femme, Sarah Marbeck, avait à son tour affirmé avoir eu une liaison avec lui en 2004. Le Mirror UK rapporte que cette dernière avait confié qu’ils avaient échangé des sextos pendant deux ans et qu’elle avait couché avec lui dans un hôtel à Singapour alors qu’il était en visite avec le Real Madrid.
 
Danielle Heath, propriétaire du salon de beauté, avait, elle aussi, affirmé avoir eu une liaison avec le footballeur à son domicile de Madrid en 2004. David Beckham avait notamment également été accusé d’avoir trompé sa femme avec Irma Nici et la chanteuse galloise Katherine Jenkins.
 
«DES HISTOIRES DIFFICILES À DIGÉRER»
Parmi les autres potins rapportés par la presse à scandales, Kate Beckinsale avait été «soupçonnée de s’être trop rapprochée de David, même si aucune preuve n’a jamais émergé», et Charlize Theron et David Beckham ne «seraient pas quittés des yeux» lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2010… «Vrais ou pas, le rapport était préjudiciable», se contente de commenter Tom Bower en jetant le trouble sur la véracité de toutes les rumeurs d’infidélité qui courent autour du couple. 
 
«Il y avait des histoires horribles qui étaient difficiles à gérer», s’était contenté de dire David Beckham dans le documentaire «Beckham» sur Netflix, faisant sûrement allusion aux rumeurs de 2004 selon lesquelles il aurait trompé Victoria avec Rebecca Loos, dont le nom n’avait pas été mentionné dans le film. «C’était la première fois que Victoria et moi étions soumis à ce genre de pression dans notre mariage. En fin de compte, c’est notre vie privée», avait-il ajouté. 
 
 
 
Pour une source du Guardian commentant le livre de Bowen, quand bien même leurs intérêts commerciaux les auraient parfois poussés à faire montre de rester ensemble et solidaires malgré de graves dissensions, Posh et Becks continuent d’afficher une telle complicité que forcément «ils doivent, à un certain niveau, vraiment s’aimer».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Elon Musk : le milliardaire est devenu papa pour la 12e fois
Next post La Direction Générale des Impôts et Domaines annonce l’application de la TVA numérique, à partir du 1er juillet