Dakar-Gambie : les terribles révélations du «Choupy», une trafiquante notoire d’ecstasy

Les éléments de l’unité de Karang de la brigade régionale des stupéfiants de Fatick a arrêté, jeudi 4 août, une trafiquante notoire d’ecstasy ou «volet». Elle se nomme F. K. Cissé alias «Choupy» et opère sur l’axe Dakar-Banjul (capitale de la Gambie). La dealer a été appréhendée alors qu’elle voyageait à bord d’une moto que conduisait un certain B. Cissé.

D’après Enquête, qui parle de cette affaire dans son édition de ce jeudi, les deux mis en cause ont été fouillés. La police a trouvé dans le sac à main de «Choupy» 78 comprimés d’ecstasy ainsi que 90 000 francs CFA et 130 dalasis. La fouille de B. Cissé n’a rien donné, d’après le journal.

Lors de son interrogatoire, «Choupy» est passée aux aveux. Elle a reconnu être consommatrice de haschisch, de cannabis, de protoxyde d’azote et de cocaïne. En même temps, admet-elle, elle est trafiquante d’ecstasy et qu’elle était à son cinquième voyage en Gambie où elle se fournit.

Enquête révèle que la trafiquante s’est montrée loquace sur le trafic d’ecstasy entre Dakar et Gambie et les ravages de cette drogue dans les milieux huppés du Dakar by night. Elle a confié aux policiers que le comprimé s’achète en Gambie à 1750, 200 ou 3000 francs CFA pour être vendu au Sénégal à 8000, 10 000 ou 15 000 francs CFA.

Une perquisition a été effectuée chez elle. Qui a permis aux enquêteurs de trouver des ballons de protoxyde d’azote et des capsules usagées.

«Choupy» et B. Cissé ont été déférés au parquet de Fatick pour trafic international de MDMA ecstasy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Le Monument de la Renaissance, le Guide du routard et la colère des héritiers de Ousmane Sow
Next post Législatives 2022 : Le Conseil Constitutionnel publie les résultats définitifs