Covid en Italie: le passe sanitaire va être exigé sur tous les lieux de travail

Covid en Italie: le passe sanitaire va être exigé sur tous les lieux de travail

Spread the love

L’Italie est le premier pays européen où il sera interdit de rentrer dans tout lieu de travail public ou privé, sans le « Green pass », (nom du passe sanitaire en Italie) à partir du 15 octobre.

La nouvelle mesure concerne non seulement les employés des administrations publiques ou d’entreprises privées, mais aussi les aides à domicile. Le passe sanitaire était déjà exigé pour le personnel scolaire et pour accéder à différents lieux – des musées aux Ehpad en passant par les salles de restaurant.

Objectif 90% de vaccinés avant novembre

Pour ceux qui ne pourront justifier leur absence au travail, le décret prévoit la suspension de leur poste et de leur salaire, tant qu’ils ne seront pas en règle. Mais aussi une amende de 600 à 1 500 euros. Les personnes exemptées de la vaccination, et donc des tests payants, bénéficieront d’un laissez-passer.

À ce jour, 72% de la population a reçu au moins une première dose de vaccin. Mais les autorités estiment que pour éviter de nouveaux confinements, il faudra atteindre un taux de 90%, avant le mois de novembre. D’où la sévérité du décret.

Mario Draghi s’est même opposé à la gratuité des tests rapides pour les travailleurs, demandé par les syndicats. En revanche, leur prix sera plafonné à 8 euros pour les mineurs et à 15 euros pour les adultes.

Selon la mesure, adoptée par décret en Conseil des ministres, le précieux sésame pourra être obtenu dès la première de dose de vaccin contre le Covid-19 ou grâce à un certificat médical attestant la guérison depuis 9 mois ou, encore grâce un test négatif. La validité d’un test PCR aura une durée de 72h contre 48h pour un test antigénique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *