Covid-19 : « le soleil tue bel et bien le virus », confirme une étude

Covid-19 : « le soleil tue bel et bien le virus », confirme une étude

Spread the love

La lumière du soleil peut tuer le coronavirus en seulement 30 minutes, selon une étude.

L’étude, réalisée par le Dr Jose-Luis Sagripanti, virologue à la retraite de l’armée américaine, et le Dr David Lytle, un ancien virologue du gouvernement américain, a été publiée dans la revue Photochemistry and Photobiology.

Ils ont constaté que pendant le pic de soleil d’été à Londres en juin, seulement 30 minutes de soleil suffisent pour réduire l’infectivité du coronavirus de 90%.

En comparaison, il faudrait environ une heure et 17 minutes pour détruire le virus dans la capitale en septembre et près de trois heures en mars.

Le coronavirus qui cause le Covid-19 – appelé SARS-CoV-2 – est recouvert d’une enveloppe protectrice qui se dégrade sous la chaleur du corps lorsqu’il infecte quelqu’un.

Lorsqu’il est toussé ou éternué dans l’air ou sur une surface, la lumière UV détruira son revêtement et laissera le virus exposé à sécher et à se décomposer au soleil.

Une étude distincte, menée par le Centre national d’analyse et de contre-mesures de la biodéfense des États-Unis a révélé que le coronavirus toussé dans l’air pouvait être tué en six minutes par un fort soleil.

Certains scientifiques pensent également que la vitamine D, produite dans le corps lorsqu’il est exposé au soleil, renforce le système immunitaire et aide à combattre le virus.

Une étude de l’Université d’Oxford en mai avait également révélé que, si le taux de mortalité mondial du coronavirus était de 0,2%, dans l’hémisphère nord plus froid, il était de 0,3%.

Les chercheurs ont observé qu’en Italie, le sud plus chaud était beaucoup moins touché que le nord.

Malgré les preuves de plus en plus nombreuses, l’Organisation mondiale de la santé prévient que vous pouvez attraper le COVID-19, «  peu importe le temps ensoleillé ou chaud  ».

Des cas de virus mortel ont été enregistrés dans le monde entier, y compris en Afrique de l’Ouest et au Moyen-Orient.

Les scientifiques conviennent que vous courez toujours le risque d’attraper le virus au milieu d’une épidémie, car il est aveugle et ne dort jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.