Covid-19: au Congo, les habitants de Nkayi font la grève des masques

Covid-19: au Congo, les habitants de Nkayi font la grève des masques

À mi-chemin entre Brazzaville et Pointe-Noire, Nkayi, la quatrième ville du Congo, est en grève du port du masque contre le COVID-19. Ses habitants ont décidé, depuis quelques jours, de ne plus en porter en guise de protestation contre le décès d’une jeune femme de 22 ans, interpellée et bastonnée par la gendarmerie pour n’avoir pas porté son masque. Les autorités municipales tentent de calmer la situation.

Pendant les manifestations qui ont duré des heures quelques habitants de Nkayi pris de colère ont brûlé des masques à la barbe et au nez des agents de l’ordre débordés. Unanimement, ils ont décidé de ne plus porter ces masques, comme en témoigne cet habitant joint au téléphone et qui a préféré garder l’anonymat.

« Les habitants de Nkayi ont décidé de ne plus porter la bavette. Dans les ruelles, les quartiers, les marchés et même dans les lieux de service, les gens ne portent plus la bavette. Certains militaires et policiers, habillés en civil, font de même », nous a-t-il expliqué.

Contacté Jean-Claude Bamenguina, maire de Mwananto, un des deux arrondissements de Nkayi a dit comprendre l’émotion des populations. « On laisse d’abord passer ce mauvais climat », a-t-il affirmé. « Il nous faut surtout une dose de sociologie pour conscientiser les jeunes qui doivent comprendre que le port du masque est une nécessité parce que la maladie est toujours là », a conclu le reponsable municipal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.