Conseil des ministres,  »Jokko ak Macky » : Opération de séduction des étudiants

Le président de la République a choisi de s’adresser aux étudiants dans un contexte politiquement marqué. A quelques jours des législatives du 31 juillet, plus de 300 étudiants des universités et établissements d’enseignement supérieur publics comme privés, et de la Diaspora ont été invités au palais, le jeudi 21 juillet, à travers le concept ‘’Jokko ak Macky’’. Objectif, rappeler ses réalisations à ses hôtes.
 
Mercredi encore, Macky Sall a saisi l’occasion du conseil des ministres pour vanter son bilan. « Le Président de la République a insisté sur les efforts budgétaires et financiers exceptionnels consentis, depuis 2012, pour moderniser le système d’enseignement supérieur et améliorer les conditions sociales des membres de la communauté universitaire (enseignants, chercheurs, étudiants, personnels Administratifs techniques et de services) », souligne le communiqué.
 
Après que le gouvernement a imposé la fermeture des universités pour parer à la violence dans ce contexte électoral, Macky Sall tresse des lauriers à l’étudiant qu’il considère comme un acteur fondamental dans la stabilité sociale du système, le maintien des performances académiques et le rayonnement de nos établissements.
 
Après le bilan, les perspectives ! Le chef de l’Etat a profité de la séance hebdomadaire avec son gouvernement pour mettre la pression sur le ministre de l’Enseignement supérieur, Cheikh Oumar Anne qui, comme presque tous ses collègues, a livré les clés de son département à l’administration pour aller battre campagne à Ndioum.
 
Macky Sall rappelle ainsi à son gouvernement « l’impératif : (i) de délivrer, dans les meilleurs délais,  les chantiers des infrastructures universitaires (USSEIN et Iba Der Thiam de Thiès notamment); (ii) d’accélérer le renforcement des filières et le démarrage, prochain, des classes préparatoires scientifiques ; (iii) d’intensifier le développement et la valorisation des formations au niveau des écoles d’ingénieurs (Ecole Polytechnique de Thiès, Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture, Institut des Sciences de la Terre, Institut national du Pétrole et du Gaz)…), du Campus Franco- sénégalais, des ISEP et de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) ».
 
Le chef de l’Etat veut que ces établissements de référence s’adaptent aux besoins de l’économie. Une mue qui doit se faire avec plus de professionnalisation des filières, le développement de l’entreprenariat et la transformation numérique.
 
Il invite également les ministres en charge des étudiants sénégalais à l’étranger « d’accorder une attention particulière à la situation académique, administrative et sociale » de cette catégorie.
 
Bref, une vraie opération de charme destinée aux étudiants sénégalais d’ici comme d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Biennale de Dakar : De l’eau dans le gaz entre collectifs d’artistes et organisateurs
Next post Fin de cavale : la «copine» de Pape Mamadou Seck libérée