Célébration de la Journée mondiale de l’environnement : L’île de Gorée choisie pour lancer les activités

Célébration de la Journée mondiale de l’environnement : L’île de Gorée choisie pour lancer les activités

A l’instar de la communauté internationale, le Sénégal célèbre la Journée mondiale de l’environnement (JME). Le ministre de l’Environnement et du Développement Durable a procédé, ce jeudi 2 juin 2022, au lancement officiel des activités marquant la célébration de ladite journée dont le thème retenu cette année est : « Une seule terre ». Et l’île de Gorée a été choisie pour abriter la cérémonie. Un choix qui, selon Abdou Karim Sall, n’est pas fortuit.

« L’année 2022 est une étape historique dans la prise de conscience de la communauté internationale sur la nécessité de protéger notre environnement pour promouvoir un développement durable. Le choix de l’Île de Gorée pour lancer officiellement la célébration de la présente édition de la Journée mondiale de l’environnement, n’est pas fortuit. En effet, il s’agit pour le Ministère de l’Environnement et du Développement durable, d’attirer l’attention sur la vulnérabilité de Gorée face aux grands défis environnementaux, notamment les changements climatiques qui entraînent un relèvement du niveau des mers et l’érosion côtière qui menacent toutes les îles du monde. Il s’agit également de montrer l’exemple par l’action à travers les différentes initiatives développées par la commune et l’Etat avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers pour inverser la tendance à la dégradation de l’environnement insulaire », a expliqué le ministre, qui présidait la rencontre en compagnie de son collègue Abdoulaye Saydou Sow, ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, du Gouverneur de Dakar, du maire de Gorée, entre autres.

Il soutient que l’île de Gorée, à l’instar des autres zones côtières, est confrontée à « la fragilité de ses écosystèmes marins conduisant à la dégradation des habitats côtiers et la perte des services environnementaux » ; et subit aujourd’hui les conséquences des activités portuaires, industrielles et du transport maritime international qui occasionnent « une pollution des plages par des déchets de toutes sortes ».

Cette vulnérabilité de l’île et son double enjeu socio-économique et écologique, en fait un « espace spécifique dont la prise en charge adéquate requiert une vision globale claire à long terme pour sa protection durable », selon le ministre de l’Environnement et du Développement Durable.

A en croire Abdou Karim Sall, « tous ces défis font de Gorée un site indiqué pour illustrer le thème de la journée mondiale de l’environnement car donnant l’image d’une planète confrontée à de grands problèmes environnementaux qui menacent son avenir, mais qui, loin de baisser les bras, se bat pour sa survie ».

Loin d’être une manifestation festive, la Journée mondiale de l’environnement est un moment de réflexion, un moment d’introspection, mais aussi un moment d’action pour repenser et recadrer nos rapports avec notre environnement, notre milieu de vie. D’où la nécessité pour le ministre d’agir par action. « C’est par nos actions conjuguées que nous arriverons à préserver notre planète et léguer aux générations futures un monde viable », a-t-il lancé.

Ainsi, il invite les autorités administratives, territoriales, religieuses, coutumières, les populations ainsi que l’ensemble des partenaires au développement à « se mobiliser davantage pour conserver notre patrimoine naturel et restaurer les espaces dégradés comme nous y invite le Chef de l’Etat à travers le Plan Sénégal Emergent vert (PSE vert). Lequel, selon lui, vise à « restaurer nos écosystèmes naturels et à améliorer le cadre de vie » de nos concitoyens.

Le ministre demeure plus que jamais convaincu que c’est au prix de la mobilisation de tous que nous arriverons à « inverser la tendance à la dégradation de nos écosystèmes et à conserver notre capital naturel dont les biens et services qu’ils procurent sont essentiels » pour l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) au Sénégal.

Le ministre a, par ailleurs, annoncé que pour cette 48ème édition de la journée mondiale de l’environnement, lui et son collègue en charge du Cadre de Vie, ont décidé d’organiser une semaine du reboisement, du désencombrement et de la propreté.

Abdou Karim Sall a également annoncé qu’après la rencontre, il va co-présider dans la nuit de ce jeudi, sur tout l’axe de l’autoroute, du rond-point Malick Sy au rond point de l’aéroport militaire Léopold Sédar Senghor, une grande opération de reboisement avec la participation des jeunes recrutés dans le cadre du programme Xëyu Ndaw ni. Et dans la même foulée, le samedi 4 juin 2022, la journée Bësup Setal sera aussi co-organisée par leurs deux départements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.