CEDEAO : Le Mali échappe aux sanctions

Réunis hier en Sommet extraordinaire à New-York, les chefs d’État de la CEDEAO n’ont pas prononcé de nouvelles sanctions contre le régime d’Assimi Goïta. Pourtant, la veille du sommet, la tendance était au retour des sanctions.

Mais aucune n’a donc été décidée, en dépit du fait que certains pays, tels le Niger ou la Guinée-Bissau, se disaient prêts à suivre la Côte d’Ivoire si celle-ci les exigeait. Le Mali et la Côte d’Ivoire sont en effet engagés dans un bras de fer dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire des 49 soldats ivoiriens.

À New York la Cedeao a, pour la première fois, demandé « la libération immédiate et sans condition » des militaires retenus depuis plus de deux mois, soutenant ainsi pleinement la Côte d’Ivoire qui déplore une affaire « ubuesque », selon le terme d’un proche du président Alassane Ouattara. Bamako accuse ces soldats venus en appui à la mission des Nations unies d’être des « mercenaires ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post CEDEAO : Des sanctions contre le régime de Doumbouya
Next post Marché Sandaga : une victoire judiciaire pour Soham Wardini