Babaclimat; COP15 Désertification Abidjan2022: Des Résultats de la quinzième session de la Conférence des Parties (COP15) de la CNULCD /Abidjan, Côte d’Ivoire sur fonds d’espoir

Babaclimat; COP15 Désertification Abidjan2022: Des Résultats de la quinzième session de la Conférence des Parties (COP15) de la CNULCD /Abidjan, Côte d’Ivoire sur fonds d’espoir

Spread the love

« Restaurer un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici à 2030 mais aussi de renforcer la préparation, la réponse et la résilience à la sécheresse et la protection de l’utilisation des terres contre les effets du changement climatique »

La COP 15 tite à sa fin une lueur d’espoir s’illumine dés à présent avec les principaux résultats ontenus de la COP15, durant douze (12 ) jours , comprennant une série de décisions adoptées par les 196 pays et l’Union Européenne qui sont des Parties à ce traité majeur des Nations Unies sur la gestion des terres, selon.le communiqué de presse du secrétariat exécutif de la CNULCD.
Une conférence de presse de clôtute est organisée ce vendredi dans la salle de conférence de presse de la COP15 – MET 02 (Salle des Fêtes) oû la Côte d’Ivoire et le Secrétaire exécutif de la CNULCD présentent les principaux résultats de la COP15 rapporte le communiqué
Ibrahim Thiaw, Secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD) et un haut représentant de la Côte d’Ivoire feront face ź la presse conjointement afin de présenter les résultats de la quinzième session de la Conférence des Parties (COP15) de la CNULCD Abidjan,2022 en Côte d’Ivoire.
Les principaux résultats attendus de la COP15, comprennent une série de décisions adoptées par les 196 pays et l’Union Européenne qui sont des Parties à ce traité majeur des Nations Unies sur la gestion des terres, afin de restaurer un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici à 2030 mais aussi de renforcer la préparation, la réponse et la résilience à la sécheresse , de protéger l’utilisation des terres contre les effets du changement climatique ,d’affronter des risques croissants de catastrophes tels que les tempêtes de sable et de poussière ,d’aborder la désertification et la dégradation des terres en tant que facteurs de déplacement et de migration forcées , de renforcer les droits fonciers et l’égalité des sexes en tant que facteurs importants pour une restauration efficace des terres, et de promouvoir des emplois décents basés sur la terre pour les jeunes et renforcer la participation des jeunes au processus de la CNULCD.
En plus des décisions officielles de la COP15, deux déclarations politiques ont été émises,et concernent l’appel d’Abidjan lancé par les chefs d’État et de gouvernement participant au sommet accueilli par le président ivoirien Alassane Ouattara le 9 mai, et la Déclaration d’Abidjan sur l’égalité des sexes pour une restauration réussie des terres, issue du Caucus sur le genre présidé par la Première Dame de Côte d’Ivoire Dominique Ouattara.
La quinzième session de la Conférence des parties à la Convention sur la lutte contre la désertification est la première réunion des trois Conventions de Rio qui se tient en 2022. La quinzième session de la Conférence des parties (COP15) de la Convention sur la diversité biologique et la vingt-septième session de la Conférence des parties (COP27) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques se réuniront plus tard cette année respectivement, à Kunming, en Chine, et à Sharm El-Sheikh, en Égypte.
Au cours du sommet des chefs d’État, le président Ouattara a également lancé le Programme de l’héritage d’Abidjan, qui vise à stimuler la durabilité environnementale à long terme dans les principales chaînes de valeur en Côte d’Ivoire, tout en protégeant et en restaurant les forêts et les terres, et en améliorant la résilience des communautés face au changement climatique.
À noter que des chefs d’État, des ministres et près de 7 000 délégués de 196 pays ont participé à la conférence sur l’avenir de la gestion des terres, aux côtés de représentants du secteur privé, de la société civile, des femmes, des jeunes et des médias. Un segment de haut niveau a eu lieu les 9 et 10 mai.
Le thème de la COP15, « Terre. Vie. Patrimoine : D’un monde précaire vers un avenir prospère », est un appel à l’action pour faire en sorte que les terres, qui constituent la ligne de vie sur cette planète, continuent de profiter aux générations actuelles et futures.
La CNULCD réunit des gouvernements, des scientifiques, des décideurs, le secteur privé et des communautés autour d’une vision commune pour restaurer et gérer les terres du monde.

À propos de l’UNCCD

La Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD) est la vision et la voix mondiales pour les terres. Nous unissons les gouvernements, les scientifiques, les décideurs, le secteur privé et les communautés autour d’une vision commune et d’une action mondiale pour restaurer et gérer les terres du monde pour la durabilité de l’humanité et de la planète.
Bien plus qu’un traité international signé par 197 parties, la CCD est un engagement multilatéral visant à atténuer les effets actuels de la dégradation des terres et à faire progresser la gestion des terres de demain afin de fournir de la nourriture, de l’eau, un abri et des opportunités économiques à tous les peuples de manière équitable et inclusive.
Babacar sene journal agropasteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.