Assemblée nationale : Wade a désigné son candidat

Les députés élus lors des Législatives du 31 juillet dernier seront installés le 12 septembre prochain. Parmi les temps forts de la session inaugurale de la 14e législature, le choix du président de l’Assemblée nationale.

Avec ses 83 députés (82 + Pape Diop de Bokk Gis Gis), Benno Bokk Yakaar (pouvoir) espère garder le perchoir. L’opposition, éclatée entre l’inter-coalition Wallu-Yewwi et les non inscrits, Thierno Alassane Sall (AAR Sénégal) et Pape Djibril Fall (Les Serviteurs), ne baisse pas les bras.

Dans cette perspective, les tractations souterraines vont bon train. Au niveau de Wallu, le PDS, tête de file de cette coalition, a publiquement pris les devants. D’après Bés Bi-Le Jour, le secrétaire national du parti libéral, Me Abdoulaye Wade a désigné Mamadou Lamine Thiam comme son candidat. Il a fait la proposition hier, dimanche, aux membres du Comité directeur de son parti venus lui rendre visite.

«Je ne vois pas pour la prochaine Législature un homme plus expérimenté que Mamadou Lamine Thiam pour diriger l’Assemblée nationale, a tranché l’ancien président de la République. Il a la légitimité politique, car c’est un maire, il a aussi l’expérience parce qu’il fut deux fois questeur de l’Assemblée nationale et c’est un enseignant.»

Le pape du Sopi ajoute : «C’est le meilleur candidat. Être questeur de l’Assemblée nationale n’est pas une mince affaire. C’est un poste très important.»

Si les membres du Comité directeur du PDS ont validé la proposition de Wade «à l’unanimité», selon   Bés Bi-Le Jour, celle-ci devra être, d’abord, portée au niveau de Wallu puis soumise, en cas de validation, au niveau de l’inter-coalition Wallu-Yewwi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Mondial 2022 : le Sénégal a payé un «montant élevé» pour affronter la Bolivie
Next post Fonds d’entretien routier : le DG et l’agent comptable s’échangent de violents coups de poings