Affaire Poste-Finances : des chefs d’entreprises vont aller en prison lundi

Les derniers créanciers à n’avoir pas soldé les crédits octroyés illicitement par Poste-Finances ont jusqu’à lundi prochain pour payer. Dans le cas contraire, ils seront placés sous mandat de dépôt par le juge du deuxième cabinet qui leur avait fixé un délai d’un mois après qu’il a pris en main le dossier du détournement de 1,5 million de francs CFA dans cette institution financière publique.

D’après L’Observateur, plusieurs chefs d’entreprise et fournisseurs sont dans le viseur de la Sûreté urbaine (SU), qui tient la liste des créanciers indélicats. Ces derniers sont nombreux. D’après le journal, 90% des crédits en question n’ont pas été remboursés. Les sommes dues varient entre 500 mille et 400 millions de francs CFA.

Cette affaire a éclaté lorsque l’ex-directeur général de Poste-Finances, Saliou Fédior, a saisi la SU d’une plainte pour détournement de deniers publics. Dans le cadre de l’enquête, 1033 chèques, pour des montants allant de 100 000 à 50 millions, ont été saisis dans les bureaux de Alex Manga, chef de l’agence principale, de Abdoulaye Faye, responsable de la Grande caisse. Ces derniers sont sous mandat de dépôt depuis l’éclatement de l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Rentrée universitaire française : le calvaire des étudiants sénégalais à l’ambassade de France
Next post Marché du mobile : ce que Free, Orange et Expresso ont gagné en 2021